Le secret des Allemands qui apprennent le français…

Un Allemand qui apprend le français, ce n’est pas la même chose qu’une Française qui apprend l’allemand.

« Ponchour ! Je adore le français ! »

françaisSi vous connaissez des Allemands (rencontrés en Allemagne ou pas), vous aurez sans doute tous déjà entendu ce « non non, je ne parle pas très bien français… ». Et puis au fil de la conversation – qui se déroule tout de même en français, car l’Allemand aime à s’y essayer et y prend plaisir – vous vous dites que finalement il s’est bien fichu de vous, car son français est irréprochable.

Souvent je leur pose quand même la question : comment se fait-il que vous parliez si bien notre langue ?

Réponse 1 : « J’ai fait mes études en France. »

Cela date encore de la semaine dernière, la jeune fille allemande avec qui je parlais me répondait « oh c’est parce que j’ai fait Erasmus en France! ». Dans ma tête de petite Française, un séjour Erasmus, c’est surtout le moyen de rencontrer des étrangers, de découvrir les boissons traditionnelles du coin, mais pas forcément de faire ami-ami avec les locaux, et encore moins d’améliorer son niveau en langue (désolée pour tous les Erasmus…^^).  De ce que j’ai pu entendre de mes amis partis avec ce programme, les progrès en langue ne sont pas exceptionnels.

Cependant j’ai l’impression que pour les Allemands qui partent en France, c’est une toute autre expérience. Et oui en France, l’étranger semble faire face aux Français qui, selon la rumeur, ne sont ni très doués, ni très à l’aise en langues. Il pourra être difficile parfois de passer à l’anglais en cas de besoin (même si les nouvelles générations sont quand même aujourd’hui plus touchées par les langues – ouf !). L’Allemand qui arrive donc sur le sol français n’aura pas vraiment le choix et devra parler français coûte que coûte pour survivre. D’où leurs progrès extraordinaires, même sur une période si courte ! Si seulement on (Français) pouvait revenir d’un semestre à l’étranger avec un aussi bon niveau…

Un ami allemand qui a fait son master en France m’a dit qu’il avait été très difficile pour lui au début de communiquer et il s’est vite rendu compte qu’il fallait parler français avec tout le monde et tout le temps. Résultat, il parle aujourd’hui un très bon français et j’avoue être jalouse de son niveau…

Et moi qui me dit à chaque fois : « dire que ça fait un an et demi que je suis en Allemagne et je suis sure qu’elle parle mieux français que moi allemand, alors qu’elle n’a passé que 4 mois là-bas ».

Réponse 2 : « J’ai appris le français à l’école bien sûr ! »

Voici la grande différence entre la France et l’Allemagne : apprendre une langue à l’école suffit parfois à la maîtriser…incroyable, non ? Avec l’anglais, le français est la langue étrangère la plus apprise à l’école en Allemagne, et cela commence parfois à l’école primaire. Or, même s’il en est de même en France, les Allemands ont pour leur part en leur possession la recette d’une potion magique dans laquelle tous les enfants tombent sans doute, leur permettant ainsi de pouvoir parler une autre langue que la leur de manière parfaite et fluide (Ma théorie. Mais assez crédible, pas vrai ?). S’ils pouvaient en faire profiter leur chère voisine française, nous leur en serions reconnaissants für immer !

Réponse 3 : « Je vais en France tous les ans pour les vacances. »

Si les Français (qui ne connaissent pas l’Allemagne^^) se demandent pourquoi aller chez le voisin allemand pour les vacances, les Allemands, eux, n’hésitent pas à passer la frontière pour visiter le pays français. C’est une vérité, les Allemands adorent la France. Combien de fois j’ai entendu : « oh, vous êtes française! Je suis déjà allée plusieurs fois à Paris, et en Normandie pour voir les plages du débarquement, et puis l’année d’après j’étais sur la Côte d’Azur, et… ». Bref. Je suis certaine que beaucoup d’Allemands connaissent la France bien mieux que moi. Dans tous les cas, ils ne vont pas hésiter à utiliser leurs bases scolaires en français (qui comme je l’ai dit, sont généralement plutôt solides) et vont chaque année pratiquer la langue en contexte, l’un des meilleurs moyens d’apprendre et de retenir, pour se servir de la langue de manière pratique et utile. Gut gemacht.

Ce qui est fascinant, c’est justement cet intérêt au pays et à la culture, qui les pousse à pratiquer le français. Il ne fait pas de doute qu’apprendre la langue sur place booste énormément notre motivation linguistique.
Dixit la Française en Allemagne qui voudrait un jour parler allemand correctement. =)

Et alors c’est tout ? Et bien oui.

Et oui, c’est tout. Je n’ai rien trouvé d’autre comme explications. Je reste donc tout simplement envieuse des Allemands pour leur capacité à apprendre les langues si facilement. Je les admire beaucoup pour ça et je regrette de ne pas encore avoir découvert leur secret.^^ Je sais, vous êtes déçus, vous pensiez que j’allais vous dévoiler THE secret que tout le monde cherche, mais non. J’en suis moi-même plutôt frustrée.

Et donc, ils y arrivent tous comme ça ?

Comme dans la plupart de mes articles, je souhaite souligner que je ne veux pas faire de ce fait une TROP grande généralité. Pour avoir donné des cours de français à des adultes allemands, je peux vous assurer que notre chère langue reste très difficile à apprendre ou à améliorer, même en l’ayant étudiée à l’école ou en ayant séjourné en France quelques temps…

En effet, l’Allemand qui apprend le français…

  • se demandera tout d’abord pourquoi nous n’avons que 2 articles définis LE et LA*  plutôt que 3 (verrückte Franzosen!);
  • il aura de grandes difficultés à prononcer un J ou un U – « Chean est oune grande garcon« ;
  • il découvrira les mystères de l’apostrophe et des prépositions avec horreur – « Je habite à Allemagne » – ;
  • il n’entendra pas du tout la différence entre « bain », « banc » et « bon » (pouvant amener à de grandes confusions);
  • il se mordra les doigts quand il verra qu’il n’a qu’un mot quand nous en avons plusieurs : Frühstück = petit-déjeuner / Haustier = animal de compagnie…

Mais difficultés ou pas, les Allemands montrent quand même beaucoup de motivation quand il s’agit de parler une langue étrangère, et c’est cela qui compte !

Et vous, vous avez un ami / une amie allemand(e) qui vous énerve que vous enviez à cause de son niveau en langues ? 😉

* je me souviendrais toujours du regard outré d’une élève qui trouvait complètement ahurissant que la Tour Eiffel soit féminin en français, alors que l’allemand la voit au masculin : der Eiffelturm. ^^

Publicités

9 réflexions au sujet de « Le secret des Allemands qui apprennent le français… »

  1. Cette partie (« il n’entendra pas du tout la différence entre « bain », « banc » et « bon » (pouvant amener à de grandes confusions) » est la plus « drôle » pour moi! La première fois que la mère de mon copain (allemand!) m’a parlé de son problème avec les nasales j’ai même pas compris haha! Puis elle a essayé de le dire et en effet c’est pas un cadeau pour eux!
    Et oui mon copain « m’énerve » avec son niveau d’allemand mais après tout j’ai commencé à apprendre l’allemand en le rencontrant alors j’ai une excuse? 😉
    Bon courage à toi, je suis sure que tu parles super bien allemand!

    J'aime

  2. Bonjour,j’ai 13 ans et moi aussi j’adore l’allemand j’aprends la langue depuis 3 ans,je suis deja allée en allemagne pres de bremerhaven et c’etait vraiment genial j’ai beaucoup beaucoup progressé mais je suis quand meme jalouse de mes amis allemand qui ont un exellent niveau à seuleument 13-14 ans!!
    Sinon tres bon site j’adore continue comme sa ; )

    J'aime

    • Bonjour Claire et merci pour ton commentaire !!
      Si tu trouves la recette secrète de tes amis allemands, n’oublie pas de la partager avec nous tous…! Bon courage à toi avec l’allemand, tu as fait le bon choix 😉 Sois la bienvenue sur mon blog pour y lire mes découvertes, et partage tes idées quand tu souhaites !
      Bis bald,
      Laure

      J'aime

  3. C’est exactement ce que j’aime dire: je parle un peu votre langue 😊 quant aux articles en allemand: mon époux qui essaie d’apprendre l’allemand m’a demandé de lui expliquer le sens du troisième article « das ». J’ai répondu: c’est l’article neutre. Hum, dit mon mari, das Fenster. D’accord, neutre, parce que la fenêtre c’est une chose. Mais pourquoi on dit die Tür? Pourquoi la porte est-elle plus féminine que la fenêtre? Que répondre? Il a raison 😊😊😊

    Aimé par 1 personne

  4. hhh le probléme justement dans la langue allemande se sont les differents article, die ;la le der:le et das c est le neutre, mais par contre ne pas le prendre en consideration pour traduire, car c ‘est là ou sa va se compliquer, il faut se faire avec et apprendre tout mot avec son article tout simplement sans trop se poser les question mdr,par exemple das Maedchen ;c est la petite fille,et le plus important n oublier pas la majuscule devant chaque Mot….Ohhhh Das ist die deutschesprache…Bon courage à tous

    J'aime

  5. « Et oui, c’est tout. Je n’ai rien trouvé d’autre comme explications. »
    Il y’a des explications comme: des Allemands avec des rapports familiaux (mon grand-père Alsacien par excemple); au Palatinat et au Baden on parle des dialectes similaires aux dialectes Alsaciens. Moi meme je dis « Merci » au Palatinat et au Baden, pas « Danke », car la c`est pas un mot Français mais en dialect locale. Quand je parle Français je ne parle pas avec l`accent Allemand typique, mais avec l`accent du Palatinat … meme si je parle Italien ou Anglais – on sait immédatement que je suis étranger, mais de quelle nationalité ?!? Badoise ;o)

    Bonne nuit de Malte

    ….ou j`habite avec des voisins Maltais, Francais, Anglais, Allemands et Italiens…

    J'aime

  6. Il y a 20 ans, j’étais assistante de français dans le nord de l’Allemagne. Je suivais les cours des 1ères et des terminales spécialistes de français (ils ne présentaient que 4 matières au Abitur et les autres étaient au contrôle continu).
    Déjà, sur 55 minutes de cours, il y avait 45 minutes d’oral. Les 10 dernières minutes servaient à recopier les notes prises par le prof au tableau. Et c’est en Allemagne que j’ai lu pour la première fois de ma vie « Huis-clos » (Sartre) et « Le silence de la mer » (Vercors) en français ! :O
    Les jeunes parlaient sur le texte qu’ils avaient préparé à la maison. Ça donnait lieu à des débats improvisés. Bluffant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s