Une Française devient maman…en Allemagne !

J’aurais pu rêver d’être la femme parfaite aux côtés de Bruce Willis et de m’appeler Dallas sur mon multipass, mais c’est un peu raté : l’Allemagne m’a proposé un Mutterpass à la place et m’a offert une merveilleuse petite fille franco-allemande : j’ai accepté !

Peut-être que certains parents français en Allemagne se retrouveront ici, mais l’annonce de notre enfant à venir a déclenché quelques questions :

  • « mais alors…tu vas accoucher en Allemagne ? »,
  • « Du coup, vous rentrez en France ? » (ah, ah…),
  • « Votre enfant sera allemand ?? » (il faut sentir la peur dans cette question)

Si vous êtes curieux et que vous souhaitez quand même connaître les réponses, alors oui j’ai accouché en Allemagne, ma vie est ici bien sûr ! On est toujours à Francfort, même encore 2 ans après la naissance, et notre fille est franco-allemande car son papa l’est lui-même (le droit du sol n’existe pas ici). ☺️

Je souhaitais écrire cet article pour tout simplement présenter les aspects que j’ai personnellement trouvés super en Allemagne, de ma grossesse à la naissance. Mon expérience n’est peut-être pas celle de toutes et tous, mais j’espère pouvoir encore ajouter du bonus à l’Allemagne, et éventuellement conforter les futurs parents expats vivant au pays germain.

Des échographies à gogo!
J’ai rendu jalouses toutes mes copines françaises quand je rentrais à la maison avec mes échographies et photos de bébé presque tous les mois. Le suivi gynécologique est très important quand on est enceinte en Allemagne et on suit nous-même l’évolution de bébé au fur et à mesure de chaque mois. Si certains peuvent trouver cela un peu trop extrême, j’ai personnellement beaucoup apprécié ce suivi, surtout pour un premier enfant. Et le papa était avec moi à chaque écho, donc super expérience pour lui aussi (ah, les souvenirs de chez la gynéco pour un homme…) !

Un accouchement plus naturel ?
Je dirais que le motto allemand concernant l’accouchement est de tout simplement laisser libre cours à la maman de faire les choses comme elle l’entend :

  • tu ne veux pas de péridurale ? Pas de problème, c’est un choix personnel, il n’y a aucune obligation
  • tu préfères accoucher à quatre pattes sur le sol ou dans l’eau ? Aber klar!
  • tu ne veux pas allaiter ? Ah non, pardon, là je vais trop loin, en Allemagne, le biberon n’est pas très apprècié…(encore un sujet intéressant, si vous voulez mon avis) 😁

Une sage-femme perso, rien que pour toi
J’ai cru comprendre que ça pouvait aussi se voir en France, mais en Allemagne, c’est presque obligatoire, il te faut une sage-femme attitrée. En général, après avoir eu confirmation que tu es enceinte, ta gynéco te dit : « Herzlichen Glückwunsch! Vous avez trouvé votre Hebamme? ». Voilà, c’est donc quasiment la première chose dont il faut se soucier : trouver la sage-femme qui pourra t’accompagner après la naissance. Je ne m’étenderais pas sur la complexité de l’épreuve Hebamme Suche, ce serait tout un chapitre (que dis-je, un chapitre, tout un article !), mais le fait est là : après la naissance, tu reçois chez toi tous les jours ta sage-femme, pour t’aider pendant les 2 premières semaines de vie de ton bébé. J’ai trouvé ça juste fabuleux ! Ce service est gratuit, et si tu tombes sur une gentille sage-femme, c’est le rêve.

14 mois de congé maternité – vive le Elternzeit allemand !
Ce n’est pas un mythe, en Allemagne on a droit à 14 mois de congé maternité. Et je dis ‘on’ car je parle de la maman ET du papa. Seule, la maman peut prendre jusqu’à 12 mois, mais si le congé est partagé, c’est 14 mois en tout. On en a profité bien évidemment ! Je suis restée 9 mois à la maison, et mon mari a pris la relève pendant 5 mois : que d’avantages et de beaux moments, pour les nouveaux parents comme pour bébé. Ce n’est pas pour rien qu’on parle d’enfant Roi en Allemagne, leur première année est passée entièrement à la maison avec maman/papa ! Mais je divague, voilà encore un autre sujet qui mériterait bien plus que quelques lignes…

14 mois à la maison, oui…mais payés bien sûr !
Vous vous dites sans doute : ok ils ont 14 mois, c’est bien beau tout ça, mais à quel prix ? Pendant le congé maternité, le parent reçoit chaque mois du Elterngeld, et ce dernier est à hauteur de 65 % du salaire, ce qui n’est pas mal du tout !
Vous verrez souvent en Allemagne des parents prendre aussi jusqu’à 3 ans de Elternzeit (vous voulez qu’on parle du chapitre de la maman allemande qui se bat entre carrière et enfants…?), mais la rémunération n’est pas la même, ce qui est à prendre en considération.
En tout cas, en tant que nouvelle maman et Française, je peux vous dire que ces 14 mois m’ont beaucoup plus. 😍

De manière générale, la famille a une place très importante dans la société allemande, et de nombreuses choses sont faites dans ce sens. Vous avez ce sentiment qu’en faisant passer votre famille avant tout, personne ne vous en voudra, bien au contraire, c’est tout à fait naturel et on comprend…

Si vous avez bien compris, je recommande à presque 100 % (personne n’est parfait, hein ?) d’avoir un enfant en Allemagne. Bien sûr, fidèle à moi-même, je pense que c’est peut-être aussi plus facile si on parle allemand – entre papiers administratifs, rendez-vous médicaux, séjour à la maternite, etc, tout ça est sans doute bien plus simple quand la langue germanique est plus ou moins acquise. Et puis c’est quand même fun d’apprendre du nouveau vocabulaire ! Avouez que vous êtes plutôt contents de savoir ce que sont die Wehen, der Entbindungstermin, der Muttermund et das Fruchtwasser

Petit secret à ne pas répéter : ma gynéco parle aussi français, ma médecin pendant l’accouchement était portugaise et la sage-femme polonaise…on s’en sort donc très bien sans l’allemand dans une ville internationale !

Des expériences à partager ? Sehr gerne!

PS: et si certains d’entre vous me suivaient un peu auparavant, vous aurez désormais compris la raison de ma longue absence sur ce blog… 😊

4 réflexions au sujet de « Une Française devient maman…en Allemagne ! »

  1. Félicitations 🤗
    C’est vrai qu’ici on est plus suivi qu’en France et certaines formalités sont moins compliquées (pas de rdv avec un anesthésiste pour avoir la péridurale par exemple). Par contre, les échographies à gogo, c’est un luxe que certains gyneco proposent, mais en vrai, il n’y en a que 3, sans compter celle de datation. Pour plus, il faut bien souvent payer, et pas 2€ 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais cru deviner la raison de ton absence lors d’un de tes posts sur Instagram à ton retour d’Elternzeit… Quel plaisir en tout cas de te lire dans un nouvel article ! Je ne suis pas encore concernée par le sujet, mais à te lire, l’Allemagne semble encore une fois bien séduisante 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s